World Bank group: spécialiste en Environnment

Titre du poste

Spécialiste en Environnment

Numéro du poste

Req11935

Organisation:

Banque mondiale

Secteur:

Environment

Qualité:

GF

Durée du mandat: 

3 ans 0 mois

Type de recrutement :

Recrutement Local

Lieu d’affectation:

Kinshasa, République Démocratique du Congo

Langue (s) requise (s) :

Anglais, français

Preferred Language(s):

Date de clôture:

28 mai 2021(J/M/Année) a 11:59pm UTC

Description

Contexte :

Travailler au sein du Groupe de la Banque mondiale vous offre une occasion unique d'aider nos clients à résoudre leurs plus grands défis en matière de développement. Le Groupe de la Banque mondiale (GBM) est l’une des plus importantes sources de financement et de connaissances pour les pays en développement ; elle est un partenariat mondial unique de cinq institutions vouées à mettre fin à l’extrême pauvreté, à promouvoir une prospérité partagée et promouvoir le développement durable. Avec 189 pays membres et plus de 120 bureaux dans le monde, nous travaillons avec des partenaires des secteurs public et prive, investissant dans des projets innovants et utilisant les données, la recherche et la technologie pour développer des solutions aux défis mondiaux les urgents.

Pour de plus amples informations au sujet de notre action à travers le monde, prière de visiter www.worldbank.org

Le pôle Environnement, ressources naturelles et économie bleue (ENB GP)

Le pôle Environnement, ressources naturelles et économie bleue (ENB GP) comprend cinq secteurs d'activité clés, à savoir les services de prêt et autres dans les domaines suivants : (1) Forêts, bassins versants et paysages durables (secteur d'activité vert) ; (2) Ressources marines, côtières et aquatiques et santé des océans (secteur d'activité économie bleue) ; (3) Gestion de la pollution et santé environnementale (secteur d'activité gestion de la pollution) ; (4) Économie, politiques et institutions environnementales, et (5) Sauvegardes et gestion des risques environnementaux :  Mise en œuvre d'une gestion efficace des risques environnementaux et de la durabilité en gérant les risques au niveau des projets et en créant des opportunités pour faire progresser le développement durable. Cela inclut la fourniture de services de sauvegarde de haute qualité et en temps opportun dans l'ensemble de la Banque, y compris les politiques de sauvegardes actuelles et la mise en œuvre efficace du nouveau cadre environnemental et social (CES) qui a été déployé le 1er octobre 2018.

Le pôle ENB en Afrique subsaharienne comprend quatre unités SAWE1, SAEE2, SAEE3 et SAWE4. La mission de l'unité SAEE3 est de travailler avec les gouvernements nationaux et locaux et avec les communautés dans toute l'Afrique australe et centrale et les îles de l'océan Indien pour améliorer la gestion durable des ressources naturelles et améliorer la préparation aux catastrophes naturelles et par des opérations dans divers domaines tels que la gestion des ressources naturelles, la gestion des zones côtières, la foresterie, la pollution, le changement climatique, le paysage et les ressources naturelles terrestres et marines.

L'une des responsabilités spécifiques de l'unité SAEE3 est de soutenir une gestion efficace des risques environnementaux, et assurer une bonne gestion de l'environnement dans l'ensemble du portefeuille de la Banque mondiale à travers la mise en œuvre des politiques environnementales de la Banque mondiale et de son Cadre environnemental et social (CES). Le 4 août 2016, le Conseil d’Administration de la Banque mondiale a adopté le nouveau CES qui vise à protéger les populations et l’environnement contre les impacts potentiels susceptibles de se produire en relation avec les projets d’investissement financés par la Banque mondiale.

Le CES répond aux exigences et aux défis nouveaux et variés en matière de développement qui sont apparus au fil du temps. Il consolide les politiques environnementales et sociales de la Banque mondiale et les harmonise avec celles d’autres organismes de développement, et fait considérablement progresser la Banque mondiale ? dans des domaines tels que la transparence, l’éthique de responsabilité, la non-discrimination et la participation du public, - y compris l'élargissement du rôle du mécanisme d’examen des plaintes. Le cadre contribue à garantir l'inclusion sociale et fait explicitement référence aux droits de l'homme dans la déclaration de vision globale.

Le cadre comprend une vision du développement durable, qui décrit les aspirations de la Banque en matière de viabilité environnementale et sociale ; la Politique environnementale et sociale de la Banque mondiale relative au financement de projets d’investissement, qui énonce les exigences de la Banque ; et les Normes environnementales et sociales et leurs Annexes, qui énoncent les dispositions qui s’appliquent à l’Emprunteur et aux projets. Elles énoncent les exigences auxquelles la Banque doit satisfaire lorsqu’elle appuie des projets au moyen d’un Financement de projets d’investissement (FPI).

A cet effet, l’unité SAEE3 cherche à recruter un (e) spécialiste en environnement basé (e) au bureau de la Banque mondiale à Kinshasa pour appuyer la mise en œuvre des politiques de gestion des risques environnementaux de la Banque mondiale (y compris les politiques de sauvegarde et le CES). L'appui de l’unité SAEE3 à la gestion des risques environnementaux sera principalement axé sur la République démocratique du Congo (RDC), mais peut également être étendu au Burundi. Le/La candidat (e) sélectionné (e) travaillera sous la supervision du Directeur de l’unité SAEE3 basé au bureau de la Banque mondiale à Maputo en Mozambique, avec l’appui du point focal pays et du coordinateur régional des sauvegardes/standards environnementaux.

Responsabilités du/de la Spécialiste Environnemental :

            Il/elle aura les principales fonctions et responsabilités suivantes :

Assurer l'intégration effective de la diligence raisonnable en matière d'environnement, telle que définie par le cadre environnemental et social de la Banque mondiale (BM), les politiques de sauvegarde ainsi que les documents de bonnes pratiques internationales (par exemple, Directives environnementales, sanitaires et sécuritaires du GBM) dans la conception, l'évaluation et la mise en œuvre des projets d'investissement financés par le GBM.

Passer en revue les potentiels risques et impacts E&S; évaluer et proposer la classification du potentiel risque environnement du projet ; et déterminer quelles sont les normes environnementales et sociales (NES)/les politiques de sauvegarde de la Banque qui sont applicables.

Fournir des conseils à l’emprunteur aux homologues nationaux, aux équipes de projet et au management du GBM en ce qui concerne la préparation des évaluations l'environnementales, y compris les évaluations régionales, stratégiques et cumulatives ; les cadres et plans de gestion environnementale, y compris les plans de suivi, d'établissement de rapports et d'évaluation ; les plans de consultation publique ; et les plans spécifiques liés à la conservation des habitats naturels, à la gestion des ressources naturelles, à la gestion des parasites, à la gestion des forêts, à la sécurité des barrages et à la gestion des voies d’eaux internationales ; ces conseils seront basés sur une analyse détaillée des conditions de base, de la portée et des impacts du projet, des exigences des cadres juridiques et institutionnels nationaux et de la conformité aux politiques opérationnelles du GBM. Il s'agira également de fournir une assistance pour garantir une meilleure assurance qualité de la documentation du projet avant de la soumettre à l'approbation du conseiller régional pour les sauvegardes/Standards (RSA).

Conseiller et soutenir les clients dans la préparation des E&S du cycle de projet, y compris les termes de référence (TdR) pour les instruments de sauvegarde environnementale, tels que les évaluations environnementales et sociales (y compris stratégiques, régionales et cumulatives), les cadres et plans de gestion environnementale et sociale, le plan de gestion des nuisibles, et superviser leur mise en œuvre. Spécifications contractuelles liées aux sauvegardes environnementales et à la gestion des risques, en particulier pour les grands barrages et les projets dans le secteur de l’eau. Fournir une formation technique aux professionnels nationaux de l'EE sur les politiques, les NES, les exigences de sauvegarde et des NES de la BM.

Fournir les contributions environnementales dans les documents de projet conformément aux politiques opérationnelles de la Banque, y compris la note conceptuelle de projet (PCN), la fiche de données sur les sauvegardes intégrées (ISDS), le résumé de l'examen environnemental et social (ESRS), le plan d'engagement environnemental et social (PEES), le document d'évaluation du projet (PAD) et les documents destinés aux réunions de décision/négociations, et aider à gérer à temps les procédures de publication et les exigences de consultation publique pour tous les instruments d'évaluation et de gestion environnementale requis.

Veiller à la conformité avec les exigences des NES et des politiques de sauvegarde environnementale, comme indiqué dans les documents d'évaluation environnementale et sociale et les plans de gestion, en participant aux discussions techniques sur le projet, aux visites sur le terrain, en examinant les rapports de projet et en établissant des relations de travail efficaces avec l'emprunteur/l'agence chargée de la mise en œuvre du projet, afin de garantir une bonne compréhension et une bonne mise en œuvre des politiques ; guider l'emprunteur/l'agence chargée de la mise en œuvre dans l'application efficace des politiques de sauvegarde.

Aller au-delà de la conformité aux politiques pour rechercher les opportunités de soutenir les clients dans leur objectif de réduction de la pauvreté et d'accroissement de la prospérité de manière durable, dans l'intérêt de l'environnement et de leurs citoyens.  Travailler en étroite collaboration avec l'équipe de projet et en particulier avec le spécialiste du développement social affecté à chaque opération pour élaborer et mettre en œuvre des projets durables sur le plan environnemental et social, et pour renforcer la capacité des cadres environnementaux et sociaux des emprunteurs à évaluer et à gérer les risques et les impacts environnementaux et sociaux des projets. Contribuer au renforcement des capacités du pays en matière de gestion environnementale et sociale en assurant la formation de diverses parties prenantes, notamment les spécialistes de l'environnement des unités de mise en œuvre des projets (UMP) financés par la Banque mondiale.
Collaborer avec d'autres points focaux et collègues de la SFI/MIGA sur des projets communs et avec d'autres collègues d'institutions multilatérales de développement lorsqu'ils soutiennent les mêmes projets, en comprenant et en mettant en œuvre une approche commune.

Critères de sélection

Diplôme d'études supérieures (doctorat ou maîtrise) en génie de l'environnement, génie civil, sciences de l'environnement, gestion des ressources naturelles, géographie ou dans un domaine connexe, délivré par une université reconnue.

Minimum de 5 ans d'expérience professionnelle dans le secteur de l'environnement, y compris une expérience avérée dans les domaines de l'environnement, de la santé et de la sécurité (ESS) ; de l'évaluation des risques ; de la santé et de la sécurité au travail (SST) ; de la diligence environnementale, de l'évaluation environnementale des sites et des audits de conformité.
Bonne connaissance de la législation environnementale, des dispositions réglementaires et institutionnelles des pays africains en général et de celles de la RDC en particulier.
Connaissance et expérience de l'application des politiques environnementales et sociales du Groupe de la Banque mondiale, notamment les politiques de sauvegarde de la Banque mondiale, le CES, ou les normes de performance de la SFI.

Excellentes compétences en communication écrite et verbale en français et en anglais.
Capacité de leadership et de gestion avérée.
Familiarité avec les questions relatives aux sauvegardes sociales.

Capacité à travailler au sein d'équipes multidisciplinaires sur des tâches diverses et complexes.
Avoir le souci du client et capacité à faire comprendre aux homologues des agences de mise en œuvre la valeur ajoutée des sauvegardes de la Banque mondiale.
Une volonté d'obtenir des résultats tout en travaillant avec une supervision limitée et dans des délais serrés.
Volonté de voyager beaucoup en RDC, au Burundi, dans la région Afrique, ainsi qu'à l'étranger si nécessaire.

Une expérience de travail avec des entreprises ayant une faible capacité de mise en œuvre dans le domaine de la gestion des risques environnementaux serait un avantage.

Compétences clés du Groupe de la Banque mondiale : https://bit.ly/2kbIA7O .

Comment faire acte de candidature ?

Pour la description complète de ce poste et les critères de sélection, les candidats qualifiés sont invités à se rendre sur le site des carrières de la Banque mondiale ( https://www.worldbank.org/en/about/careers ) pour y déposer leur candidature électronique. Une fois sur le site, cliquez sur > offres d’emploi > numéro de poste req11935 ou directement sur lien de cet appel à candidature ( https://worldbankgroup.csod.com/ats/careersite/JobDetails.aspx?id=11935 ). Le Groupe de la Banque mondiale tient à promouvoir la diversité en termes de genre et d’égalité des sexes, de nationalité, de culture et de niveau de formation.

La date limite pour déposer un dossier de candidature est le 28 mai 2021.