Consultant spécialiste de niveau international en mesures d’accompagnement

Contexte et mission :

Le SMEDAC devra appuyer l’équipe de la Coordination Générale dans le relèvement des défis suivants liés au Projet :
1. Le Projet cible un  grand nombre de bénéficiaires directs,  dont les réfugiés et leurs communautés d’accueil, localisés dans des zones éloignées, difficiles d’accès et affectés par la fragilité, la violence et des conflits récurrents. 
2. La mise en œuvre du Projet requiert  un suivi rapproché  des activités dans plusieurs communautés au sein de chaque province, soit une multitude de sites à gérer en même temps et un très grand nombre de bénéficiaires.
3. La mise en œuvre efficace d’un large éventail d’interventions, qui constitueront les MEDAC, doit tenir compte  des besoins des différentes catégories de bénéficiaires  et des  capacités  (techniques et opérationnelles)  des partenaires .
4. Le Projet requiert un Mécanisme de Gestion des Plaintes (MGP) robuste pour en assurer la redevabilité et la sauvegarde des bénéficiaires.
5. Le Projet nécessite un  déploiement rapide  et un rythme de mise en œuvre soutenu pour atteindre ses objectifs en trois ans et demi.
6. Le Projet requiert une  collaboration étroite  avec différents acteurs étatiques et de la société civile au niveau national et provincial, mais aussi avec les autres acteurs de développement et les acteurs humanitaires (e.g. Cash Working Group). 

3. MANDAT

De façon générale, la mission du SMEDAC consiste à développer et à faire le suivi effectif de la mise en œuvre d’un programme de Mesures d’Accompagnement (MEDAC) destiné aux bénéficiaires des transferts sociaux du Projet, afin d’accroitre leur résilience et leur inclusion productive.
Le SMEDAC travaillera en collaboration avec les autres spécialistes du Projet, notamment l’Assistant Technique en Transferts Monétaires (ATTM), le Spécialiste en THIMO (STHIMO) et le Spécialiste en Développement Communautaire (SDECO). Il sera principalement responsable de la conception et de la bonne exécution des MEDAC et devra permettre aux bénéficiaires d’accéder à des opportunités économiques, de développer leurs capacités de résilience et de renforcer leurs capacités à gérer, s’adapter à et se relever de divers chocs.

Profil recherché :

  QUALIFICATIONS REQUISES 

Le SMEDAC devra avoir les qualifications suivantes : 

1. Être titulaire d’un  diplôme d’études supérieures  (Master/Bac+5) en économie, finance, affaires humanitaires, gestion des projets de développement ou dans une autre discipline pertinente, avec des bonnes connaissances théoriques et pratiques de la politique de protection sociale ;
2. Avoir au minimum  5 ans d’expérience  professionnelle dans la formulation et/ou la mise en œuvre de mesures d’accompagnement,dont deux (2) ans à un poste de responsabilité dans  la supervision de programmes de formation  des thématiques suivantes : investissement dans le capital humain (nutrition, santé, eau, assainissement et hygiène), promotion de comportements positifs et/ou mobilisation sociale, inclusion productive et économique des populations rurales, compétences micro-entrepreneuriales ;
3. Avoir une expérience avérée dans  l'accompagnement des structures communautaires  et  ONG locales  dans les domaines d’appui à la microéconomie rurale, l’apprentissage des métiers et autres activités de relèvement précoce tels que les Activités Génératrices de Revenus (AGR) ;
4. Avoir une bonne capacité de synthèse et d’analyse de sources d’informations diverses et des capacités rédactionnelles solides ;
5. Avoir un esprit d’initiative, ainsi que le sens de l’organisation, du management et une aptitude à travailler dans une équipe multidisciplinaire ; être prêt à gérer des situations stressantes ;
6. Avoir une maitrise de l’outil informatique, notamment les logiciels de base (Word, Excel) et d’autres logiciels courants (Power Point, etc.) ;
7. Avoir une très forte motivation pour une mission compliquée et être très dynamique ;
8. Posséder de solides compétences interpersonnelles, de plaidoyer, de communication et de diplomatie ;
9. Faire preuve d’une bonne expression orale et écrite en Français.

Les qualifications et aptitudes suivantes sont un atout :

  • Expérience avec des projets financés par la Banque mondiale et connaissance de ses règlements.
  • Expérience opérationnelle en Afrique francophone, de préférence en RDC.
  • Expérience dans la préparation participative de plans d’action et l’implication communautaire.
  • Connaissance des projets de protection sociale/programmes de filets sociaux.
  • Connaissance de langues locales (Lingala, Swahili, Tshiluba, etc.) et de l’anglais.