Consultant pour l’évaluation finale du projet TBHF au Kasaï Oriental

Consultant pour l’évaluation finale du projet TBHF au Kasaï Oriental

Lieu

Mbuji-Mayi (Kasaï Orientale)

Description

Le poste

Termes de Référence (TdR)de recrutement d’un consultant pour l’évaluation finale du projet TBHF au Kasaï Oriental.  

Titre du projet ? :  
Transforming Lives of Children in the Democratic Republic of Congo (DRC)  

TBHF  

 

07 Octobre 2021 

Titre de l’évaluation : Evaluation finale du projet

Lieu : Zone de Santé Kasansa, Miabi, Tshilenge et Tshishimbi, Province Kasai Oriental 

Calendrier de l’évaluation : Janvier 2022

Principaux Contacts:      
Chief of Party
Deputy Chief of party 
Signature Program Manager 
Country MEAL Manager ? 

 

I. Contexte  

La RDC est l'un des pays les moins avancés au monde, se classant 176e sur 189 pays, selon le rapport 2018 sur l'indice de développement humain. Extrêmement pauvre. La mortalité des enfants de moins de cinq ans reste à 104 pour 1000 naissances. De plus, avec un ratio de mortalité maternelle de 846 pour 100 000 naissances vivantes, la RDC est l'un des six pays au monde responsables de la moitié de tous les décès maternels dus à des causes liées à la maternité(EDS II 2013-2014).

Les soins maternels sont peu valorisés et on privilégie le recours à des accoucheuses traditionnelles, qui ont souvent acquis des connaissances de manière informelle. Dans la province du Kasaï Oriental, il appartient toujours aux femmes d'accoucher à domicile et dans des conditions extrêmement précaires.
De plus, en RDC, des milliers d'enfants meurent encore de causes évitables. En 2016, 49115 enfants sont morts d'une pneumonie dans le RDC. La malnutrition chronique reste répandue et est associée au fait que 43% des enfants de moins de cinq ans ont un certificat de naissance, beaucoup ont des difficultés à accéder aux services dont ils ont besoin en raison d'une documentation insuffisante.

L'accès à des soins de santé primaires de qualité est un défi qui s'étend largement à travers la RDC. La RDC a connu de multiples crises sociopolitiques depuis l'indépendance et cela a un effet dévastateur sur l'économie, affectant négativement la prestation des services sociaux de base, y compris les soins de santé. Le budget national consacré à la santé a constamment varié entre 4% et 5% et par la suite, de nombreux hôpitaux et cliniques du pays se sont très vite retrouvés privés de leur équipement. Les ruptures de la chaîne d'approvisionnement en médicaments ajoutent des obstacles supplémentaires à des soins de santé de qualité, qui affectent de manière disproportionnée les zones rurales où les services de santé sont déjà très faibles ou inexistants.

Au Kasaï Oriental, dans le centre de la RDC, les défis auxquels est confronté le système de santé faible et négligé sont particulièrement aigus, ayant été mis à rude épreuve par une flambée de conflit en 2016 qui a forcé le déplacement de 1,4 million de personnes au plus fort de sa crise et était maintenant parti 400 000 enfants de moins de cinq ans souffrent de malnutrition sévère. Le Kasaï oriental a le quatrième taux de mortalité des moins de cinq ans le plus élevé du pays (122 décès pour 1000) et, douloureusement, les principales causes de ce taux de mortalité sont les maladies évitables, telles que le paludisme, les infections respiratoires et les maladies diarrhéiques. Les infections respiratoires aiguës sont la deuxième source de morbidité et de mortalité infantile dans la province du Kasaï Oriental. La malnutrition est un facteur sous-jacent majeur pour la plupart des maladies infantiles, anéantissant leur mobilité à combattre leur retour à la santé ; en outre, là où les normes des centres de santé fonctionnent et manquent de l'équipement basique - des lits d'hôpital aux médicaments de base - pour fournir un traitement de qualité aux patients. Pourtant, il y a un nombre significativement bas d'acteurs humanitaires dans la province du Kasaï Oriental.

Le projet proposé adoptera une approche racine-et-branche, abordant à la fois les faiblesses de l'infrastructure physique ainsi que les ressources humaines nécessaires pour fournir et maintenir des soins de santé de qualité au Kasaï Oriental. Les activités du projet seront complétées par des activités de communication sur le changement social et comportemental que Save the Children implante dans le cadre du programme phare « Unite for Newborn and Child Health Signature Program ». Ce programme utilise une combinaison de canaux tels que les médias de masse, la communication interpersonnelle avec les établissements de santé et la mobilisation communautaire et le renforcement des capacités, pour accroître la sensibilisation et la demande de produits et services de santé parmi les communautés cibles.

L'évolution à moyen terme du programme Signature a conclu que le programme améliore la couverture des services de santé par rapport à de nombreux indicateurs, à des niveaux supérieurs à la moyenne nationale. Cela comprend des indicateurs pour les accouchements assistés, les taux de vaccination, la prise en charge intégrée de la malnutrition et l'allaitement maternel exclusif.

Ce projet contribuera à l'objectif de développement durable(ODD3) 3: assurer une vie saine et promouvoir le bien-être de tous à tous les âges. Le projet permettra de réduire la ration de mortalité maternelle au Kasaï Oriental, contribuant ainsi à l'objectif 3.1. Le projet vise également à réduire le taux de mortalité néonatale et des enfants de moins de cinq ans dans le Kasaï-Oriental, contribuant ainsi à l'objectif 3.2. À travers des activités de plaidoyer en cours et la production de preuves d'impact, nous soutiendrons le gouvernement de la RDC pour travailler vers les ODD. Le projet les encouragera non seulement à augmenter les dépenses de santé, mais facilitera également la transition des centres de santé soutenus par ce projet vers le soutien du gouvernement.  
  
2. Objectifs  et couverture de l’évaluation

Objectifs:

Evaluation du processus:

    • Évaluer dans quelle mesure les résultats du projet ont été atteints en tenant compte des indicateurs indiqués dans le document de projet.
    • Évaluer le niveau de contribution des résultats à la réalisation des objectifs, du but et de l'impact attendus du projet.
  • Évaluer la mise en œuvre des activités en quantité et qualité ; pertinence des actions
  • Évaluer l’atteinte de la population ciblée : les actions ont-elles bien touchées les personnes qui étaient concernées ? Sinon, en analyser les causes
  • Identifier les facteurs qui ont affecté de façon positive ou négative l’atteinte des résultats, apprécier la durabilité des résultats escomptés (renforcement institutionnel et technique, appropriation du changement par les bénéficiaires, etc.) dans les aires de santé appuyées;
  • Mesurer la satisfaction des bénéficiaires vis-à-vis de la qualité de service offert ;
    • Évaluer l'adéquation des stratégies et des approches utilisées pour la mise en œuvre du projet ; 
    • Identifier les meilleures pratiques, les leçons apprises, les forces et les défis dans la conception de l'activité, et les comparer au  LogFrame, et la mise en œuvre pour atteindre les réalisations du projet.

3. Couverture de l’évaluation

La couverture géographique de l’évaluation comprend les 4 zones de santé ciblées du Kasai Oriental (Kasansa, Tshilenge, Tshishimbi et Miabi)
 
3.1. Methodologie :  

Approche globale

Le/la consultant(e) ou le cabinet de consultance finalisera la méthodologie participative proposée par SCI pour permettre une implication significative des partenaires du projet, des bénéficiaires et des autres parties intéressées. Des données primaires et secondaires devraient être recueillies en utilisant une méthode mixte pour évaluer la mise en œuvre du programme.

Pour répondre aux objectifs spécifiques de l'étude et pour saisir les différentes attitudes et croyances, une conception qualitative sera employée parallèlement à l'approche quantitative.  Ainsi, l'évaluation impliquera la collecte des données suivantes :

Étude qualitative :

Les données qualitatives seront collectées afin de compléter les informations collectées par des approches quantitatives.

3.2. Enquêtes quantitatives de fin de projet

Les données quantitatives seront utilisées pour mesurer les indicateurs du projet exprimés en termes de nombres ou de pourcentages (indicateurs quantitatifs).

L'enquête quantitative comprendra les indicateurs suivants

  • le Pourcentage des nouvelles naissances enregistrés à l’Etat civil dans les 90 jours 
  • le niveau de satisfaction des bénéficiaires vis-à-vis de la qualité de service offert 
  • le taux d’utilisation des services de santé au niveau des formations sanitaires du Kasaï-Oriental ;
  • Le taux d’accouchement /Accouchement Assisté
  • Le niveau de connaissance et pratiques en matiere d’hygiène hospitalière
  • Le niveau de connaissance des bonnes pratiques en rapport avec l’administration, la gestion comptable et la gestion logistique au niveau des formations sanitaires
  • Le niveau de  connaissance et pratique (CAP) des prestataires sur la SMNEA

 Le/la consultant(e) proposera dans son offre technique et financière, la démarche qu’il adoptera pour pouvoir atteindre les objectifs énumérés au 2e point qui devra impérativement inclure la participation des enfants.

Methodologie:   

Le chercheur principal aura à définir/développer la méthodologie qui sera présenté à l’équipe SCI pour validation 

3.3.   Population cible et population d’étude :  cfr à la méthodologie 

Variables d’intérêt ?
Site d’enquête?: L’enquête sera faite dans les différentes zones de santé (Miabi, Tshshimbi, Kasansa et Tshilenge) 

Cibles?: les équipes cadres de zones Prestataires des soins, relais communautaires les ménages

4. Activités  

Pour atteindre les objectifs susmentionnés, le consultant chargé de l’étude procèdera comme suit : 

  • Concevoir le protocole d’enquête, développer des outils complets pour la collecte des données et le présenter à l’équipe de SCI pour validation 
  • Organiser une supervision et une coordination des équipes sur le terrain, l’analyse et la rédaction de rapport 
  • Analyser les données et rédiger un rapport complet sur l'évaluation finale
  • Présenter les résultats aux équipes de SCI 

5. Durée de la consultance  

La consultance propose durera 30 jours après validation du protocole ; ceci inclut tout le processus d’investigation depuis le jour de la signature du contrat jusqu’au jour de la remise du rapport final 
Toute fois le consultant reste redevable à l’organisation 45 jours après la soumission du rapport final pour répondre aux questions éventuelles. Cette disponibilité n’engage aucun financement supplémentaire de la part de SCI

6. Résultats attendus  

A la fin de la mission, le consultant doit livrer : 

  • Un protocole de recherche validé par l’équipe SCI. 
  • Un rapport final indiquant comment les résultats ci-dessus ont été atteints. 
  • Une présentation PowerPoint résumant les sections clés du rapport et les recommandations. 
  • Toutes les données collectées le long de la recherche sont exclusives à SCI (base de données, fiche de consentement et tout document utilisé dans le cadre de l’évaluation)
  • Un rapport de terrain indiquant le processus, les défis rencontrés pour une amélioration future 

7. Qualifications souhaitées  

a. Education (knowledge):  

  • Diplôme  superieur avec une maitrise en santé publique, sciences sociales, épidémiologie et une expérience avérée dans la réalisation des évaluations des projets/programmes

b. Experience:  

  • Au moins 5 ans d’expériences de terrain dans les évaluations des projets mis en œuvre en milieu rural dans les pays en développement 
  •  Grande expérience dans la recherche/conduite des évaluations (CAP, Recherche Action, Recherche Opérationnelle) en République démocratique du Congo 

c. Competences et aptitudes:  

  • Capacité avérée à organiser et à gérer des évaluations dans un contexte interculturel 
  • Capacité à former une équipe et à garantir la qualité des résultats dans un délai limité 
  • Excellente compétences en matière de rédaction de rapports, de communication et de présentation 
  • Une compréhension du contexte sanitaire de la RDC est souhaitable 
  • La connaissance de la zone d’évaluation est un atout

8. Conditions de travail  

Le(s) consultant(s) sera(ont) basé(s) à Mbuji-Mayi avec un soutien à l'équipe de terrain dans les 4 zones de santé. Le consultant sera responsable des préparatifs initiaux, y compris l'élaboration du protocole d'évaluation, la présentation du protocole au groupe de travail sur l'évaluation (si nécessaire), la formation des équipes d'enquête et la collecte ultérieure des données pour les enquêtes sur les petites zones et les grandes zones. Afin d'assurer la qualité du processus, les données collectées seront vérifiées quotidiennement et un retour d'information sera donné aux équipes de terrain du projet et à Save the Children (PDQ). 

Les responsabilités administratives sont attribuées ci-dessous :  

Save the Children :  A travers le département MEAL?assurera le suivi de la mise en œuvre des activités dans le respect des règles et procédures du contrat 

Le consultant :  

  • Assurance maladie pour lui/elle-même 
  • Equipement à utiliser (ordinateur portable, etc.) 
  • Nourriture/per diem 

9. Soumission des candidatures  

Les candidats intéressés qui répondent aux exigences ci-dessus doivent soumettre les documents suivants : 

  • Un CV récent et une lettre de motivation démontrant les capacités et la disponibilité ; y compris les contacts (téléphone et e-mail) d'au moins trois organisations précédentes ou des personnes de référence qui peuvent valider l'expertise technique du consultant.  
  • Une proposition technique détaillant la manière dont il/elle envisage de mettre en œuvre l'évaluation de la couverture et une proposition financière pour l'ensemble de la consultation (y compris une ventilation détaillée des coûts liés aux ressources humaines, à la logistique et à la sécurité). 
  • Un plan de travail détaillé indiquant les activités 

Les candidatures doivent être envoyées à l'adresse électronique suivante :  
[email protected] avec comme objet : CONSULTANT Evaluation finale Projet The Big Heart Foundation K-Or, Janvier 2021  

Date limite de soumission  :  08  Décembre 2021.  
 
En raison du nombre élevé de candidatures attendues, nous recruterons que seuls les candidats présélectionnés soient contactés pour un entretien. 

Contact

Société : Save the Children

Site Internet :

Email : [email protected]