Consultant chargé de Projet pour la convention de partenariat MINAS-FSRDC

Consultant chargé de Projet pour la convention de partenariat MINAS-FSRDC

Lieu

Kinshasa

Description

Le poste

FONDS SOCIAL DE LA REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO

Projet pour la Stabilisation de l’Est de la RDC pour la Paix Deuxième Financement Additionnel (STEP 2)

CONVENTION DE PARTENARIAT MINAS-FSRDC

AVIS A MANIFESTATION D’INTERET

ENREGISTREMENT ET SELECTION DES CANDIDATS AU POSTE DE CONSULTANT CHARGE DE PROJET POUR LA CONVENTION DE PARTENARIAT MINAS-FSRDC

 

N° avis : AMI/002/MINAS/STEP II/08/21
Pays : République Démocratique du Congo
Source de financement : Banque Mondiale (IDA 6665-ZR/D6420-ZR), Réf. STEP : ZR-MINAS-243241-CS-INDV
Date de publication : 17 août 2021
Date de clôture : 31 août 2021

1. CONTEXTE

Le Gouvernement de la République Démocratique du Congo (RDC) a obtenu un financement de la Banque mondiale (BM) à hauteur de USD 445 millions pour financer le Projet « STEP 2 », deuxième financement additionnel au Projet pour la Stabilisation de l’Est de la RDC pour la paix (STEP).

Ce projet de protection sociale a pour objectif (i) d’améliorer l’accès aux moyens de subsistance et aux infrastructures socio-économiques dans les communautés vulnérables du pays, (ii) d'établir des éléments fondamentaux d'un système de filets sociaux, et (iii) de renforcer les systèmes nationaux de gestion des réfugiés.

Le Projet STEP 2 comprend cinq composantes : trois composantes techniques, une composante de gestion, et une composante d’intervention d’urgence. Les composantes techniques comprennent, entre autres, (i) la construction et réhabilitation d’infrastructures communautaires, (ii) un large programme de filets sociaux, et (iii) un appui à la structuration du secteur social.

Cinq provinces seront initialement bénéficiaires du projet : Kasaï Central, Ituri, Nord Kivu, Sud Kivu, Nord Ubangi.
Pour la mise en œuvre  de la composante 3 du Projet, une Convention de partenariat définissant les rôles et responsabilités de chaque partie a été signée entre le MINAS et le Fonds Social de la RDC. Une équipe dédiée à la Convention devra être mise en place au sein de la DEP du MINAS pour assurer la gestion au quotidien des activités.

La Convention dans ses activités se propose de doter le pays d’un système de protection sociale à travers la coordination et la mise en place de quatre blocs ci-après : (i) registre social, (ii) ciblage, (iii) système de paiement et (iv) mécanisme de redevabilité ou gestion de plaintes. Dans ce processus, la Convention devra doter également le secteur de l’assistance sociale d’un design et d’un cadre réglementaire transversal à tous les quatre blocs. La Convention produira trois livrables clés : le Guide national des systèmes d’aide sociale, le Pilotage d’un registre social et le Renforcement des capacités du Ministère des Affaires sociales dans la gestion des programmes sociaux, y compris la gestion fiduciaire. La Convention engagera un dialogue franc avec toutes les parties prenantes, tant du niveau national, provincial que local, à travers la conduite de quelques études stratégiques en relation avec les quatre blocs précités ainsi que les consultations, pour faciliter la production du Guide national des systèmes d’aide sociale devant normer le secteur de l’assistance sociale en matière de mise en œuvre et de fonctionnalité des filets sociaux en RDC pour des services de qualité. Le Guide servira in fine de charnière entre le niveau stratégique et le niveau opérationnel. La Convention produira également un pilote du premier registre social national grâce aux bénéficiaires du Projet STEP 2 et d’autres projets d’envergure d’assistance sociale mis en œuvre dans le pays. Il est aussi attendu de la Convention la mise en au sein du MINAS d’une équipe formée et dédiée aux filets sociaux. A cet effet, six équipes dédiées aux filets sociaux seront  mises en place dont une au niveau national et cinq en provinces, à raison d’une équipe par division provinciale des provinces – Projet.

A ce titre, la Convention de partenariat MINAS-FSRDC recrute un Chargé de Projet pour intégrer l’équipe dédiée à la mise en œuvre de la Convention.

2. DEFIS

Le Chargé de Projet devra appuyer l’équipe de la Coordination de la Convention dans le relèvement des défis suivants liés au Projet :
1. La Convention nécessite un déploiement rapide et un rythme de mise en œuvre soutenu pour atteindre ses objectifs en trois ans  ;

2. La mise en œuvre de la Convention porte sur plusieurs marchés dans plusieurs provinces, soit une multitude de sites à superviser ;

3. Le Chargé de Projet doit faire preuve d’une bonne compréhension des objectifs et missions de la Convention;

4. Le Chargé de Projet doit absolument renforcer les capacités du personnel fonctionnaire de la Convention sous sa coordination.

3. MANDAT

Le Chargé de Projet travaille sous la coordination étroite du Coordonnateur de la Convention. Il l’assiste dans la gestion et la supervision des activités à réaliser au titre de la Convention qui relèvent des domaines technique, administratif et de suivi-évaluation.

Sous la responsabilité du Coordonnateur de la Convention, le Chargé de Projet exécute les tâches suivantes :

3.1. Au plan de la gestion technique :

1. Veiller à la bonne exécution technique du Projet spécifiquement par :

    • une bonne planification et exécution des activités de terrain en collaboration avec le Spécialiste en Systèmes de protection sociale;
    • une bonne coordination des partenaires de financement de la Convention, acteurs sociaux, des services du Ministère bénéficiaires des activités réalisées dans le cadre de la Convention;
    • une excellente analyse des rapports du personnel œuvrant au titre de la Convention ;
    • le monitorage des activités directement liées à la production des trois Livrables de la Convention ;
    • l’analyse conjointe avec le spécialiste en Systèmes de protection sociale des rapports des consultants et la soumission des résultats d’analyse au Coordonnateur de la Convention pour validation ; 
    • le monitorage du niveau d’atteinte des indicateurs de performance repris dans la Convention et proposer, le cas échéant, des mesures de mitigation.

2. Assurer le classement et l'archivage des principaux documents du Projet et de la Convention (Accord de Financement, Manuel d’Exécution du Projet (MEP), Convention de partenariat, Lettre de décaissement, Contrats de service etc.) ;

3. Vulgariser et faire observer au sein de l’équipe les descriptions des tâches du personnel retenus au titre de la Convention, les procédures et règlements du Projet et ceux des bailleurs de fonds, particulièrement la Banque mondiale, en matière de gestion des projets et suivre leur exécution ;

4. Appuyer les équipes œuvrant dans le cadre de la Convention dans l’élaboration des termes de référence pour les prestataires de services.

3.2. Au plan  de la gestion administrative

1. Veiller au bon fonctionnement de la structure administrative mise en place au titre de la Convention ;
2. Assurer la gestion administrative des ressources humaines dans le cadre de la Convention en relation avec le Coordonnateur ;
3. Participer au recrutement du personnel (d’appui, fonctionnaire et provinciaux) à retenir dans le cadre de la Convention, gérer sa promotion et sa formation ;
4. Veiller à l’application de la législation et de la réglementation du travail et au respect des accords de financement ;
5. Superviser en collaboration avec le Spécialiste en systèmes de protection sociale le personnel des provinces œuvrant dans le cadre de la Convention.

3.3. En matière de suivi-évaluation

1. Faciliter l’organisation des activités du système de suivi, évaluation, analyse, revue de performance dans le cadre de la Convention, visites de suivi, analyse de la qualité des données, évaluation technique ;
2. Participer à la préparation des missions de suivi et d’évaluation des Bailleurs de fonds et du Gouvernement ;
3. Contribuer à l’élaboration du Plan de Travail et Budget Annuel (PTBA) ;
4. Coordonner les activités de collecte, contrôle, traitement, stockage et diffusion des données de suivi-évaluation dans le cadre de la Convention ; 
5. Participer directement à la capitalisation des savoir-faire et à la production des outils de communication (« histoires vécues », reportages, etc.)
6. Avoir une connaissance pratique des activités à réaliser dans le cadre de la Convention est un atout majeur ;
7. Exécuter toute autre tâche lui confiée par le Coordonnateur ;
8. Ne pas être fonctionnaire de l’Etat à l’entrée en fonction.

3.4. En matière de production des rapports

1. Participer à l’élaboration des rapports périodiques et circonstanciels sur les activités menées dans le cadre de la Convention (mensuel, trimestriel, semestriel, annuel) ;
2. S’assurer de la production et de la diffusion dans les délais requis, des rapports périodiques prévus dans les manuels et autres documents au titre de la Convention.

4. QUALIFICATIONS REQUISES 

Le Chargé de Projet dans le cadre de la Convention doit remplir les conditions suivantes:

1. Posséder un diplôme d’études supérieures (au moins Bac+5) en économie, développement, planification ou un diplôme équivalent ;
2. Avoir au minimum 10 ans d’expérience professionnelle dans les postes de responsabilité en RDC ou dans un autre pays du Continent, dont 05 dans la gestion des projets au sein d’une organisation internationale ou un projet sur financement de la Banque mondiale ;
3. Avoir une bonne connaissance en matière d’assistance sociale démontrée par les résultats et/ou missions de terrain en matière de coordination, de conduite d’études, d’analyse et de suivi de projets sociaux ;
4. Faire preuve d’une bonne connaissance des règles et procédures de la Banque mondiale et/ou d’autres partenaires de développement est un atout ;
5. Avoir une bonne connaissance de la Gestion Axée sur les Résultats (GAR) ; 
6. Avoir une bonne connaissance du contexte socio-économique des zones d’intervention du Projet est un atout ;
7. Avoir une grande capacité de travail en équipe multidisciplinaire et de gestion des équipes ;
8. Être familier avec le mode de travail des structures du système de la Banque Mondiale et la gestion des projets/programmes des ONG internationales et locales ; 
9. Posséder une expérience de collaboration avec les autorités (administratives et politiques) et les autres partenaires et les organisations non gouvernementales ;
10. Faire preuve des qualités suivantes :

    • Bonne aptitude à la réflexion, à l’esprit d’initiative et à la capitalisation de savoir-faire ;
    • Fortes capacités de hiérarchisation, d’organisation, de communication et de leadership ;
    • Forte mobilité/disponibilité ;
    • Flexible, Diplomate, Enthousiaste et Dynamique ;

11. Avoir une bonne connaissance du contexte social de la RD Congo ;
12. Jouir d’une bonne notoriété et faire preuve de probité morale et intellectuelle ;
13. Ne pas être fonctionnaire de l'Etat à l'entrée en fonction ;
14. Bonne maîtrise du français et des langues locales (Lingala, Swahili, Tshiluba);
15. Une bonne connaissance de l'anglais est un atout.

5. LIEU, DUREE DE LA MISSION ET REMUNERATION DU CONSULTANT 

Le poste est basé à Kinshasa avec plusieurs déplacements dans les provinces d’intervention du Projet.
La mission du Consultant s’étendra sur une durée prévisionnelle de dix-huit (18) mois. Il devra être immédiatement disponible. La rémunération sera établie dans le contrat de services dont quelques spécificités ci-dessous : contrat au forfait, proposé et signé entre le FSRDC et le consultant sélectionné, après avis de non-objection de la Banque mondiale.

Le Projet mettra à la disposition du consultant un bureau aménagé à Kinshasa et les équipements et matériels nécessaires à l’exercice de sa mission.

Les candidatures féminines sont vivement encouragées.

6. METHODE DE RECRUTEMENT

Le recrutement se fera selon la méthode de sélection des consultants individuels par mise en concurrence ouverte définie à la Section 7 du « Règlement de Passation des Marchés pour les Emprunteurs sollicitant de la Banque mondiale le financement de programmes d’investissement » du mois de juillet 2016, version révisée en novembre 2017, en août 2018 et en novembre 2020.

Le Consultant sera recruté sur la base de ses qualifications académiques, de son expérience professionnelle pertinente et de sa capacité à réaliser la mission.

Les étapes du recrutement sont les suivantes : (i) comparaison des dossiers de candidature et (ii) entretien.

Chaque candidat devra fournir (i) un curriculum vitae (3 pages maximum et en PDF), comprenant deux références que le Projet peut contacter et (ii) une lettre de motivation (3 pages maximum et en PDF) précisant (a) la formation utile, (b) l’expérience pertinente, (c) la valeur ajoutée à apporter par le candidat face aux défis de la préparation du Projet, (d) la disponibilité immédiate du candidat, et (e) sa compréhension des conditions de la mission proposée. Le non-respect de ces dispositions entraînera le rejet de la candidature.

Les preuves du niveau d’instruction et de l’expérience seront exigées de tout candidat présélectionné avant son entretien. Les certificats et diplômes ne doivent pas être joints au dossier de candidature.

A envoyer avant le 31 août 2021 à minuit (heure de Kinshasa), à l’adresse email suivante : [email protected]  avec en objet le titre du poste et le nom du candidat (CHARGE DE PROJET – Prénom Nom) .

Contact

Société : FSRDC

Site Internet :

Email : [email protected]