Agent chargé(e) de la Communication

Présentation entreprise :

L’Agent chargé(e) de la Communication soutiendra REL dans les activités quotidiennes liées à la préparation et à la mise en œuvre de la stratégie de communication et du Plan d'Action de Communication pour le projet Ruzizi III.

LIGNES HIÉRARCHIQUES ET RELATIONS

  • Rapport direct: Chargé de l'impact environnemental et social
  • Subordonnés: Équipe de projet
  • Interne: Directeur du Projet, Conseil d'administration, Comité de pilotage du Projet, Équipe de financement du Projet.
  • Externe: Populations et organisations touchées par la mise en oeuvre du projet (propriétaires, utilisateurs des terres, etc.), propriétaires (IPS/Scatec), entrepreneurs, y compris les consultants.

Contexte et mission :

FONCTIONS PRINCIPALES

1. Stratégie de Communication et Plan d'Action

a) Réaliser une évaluation du contexte du projet en matière de communication pour le projet Ruzizi III, y compris une recherche qualitative auprès des leaders d'opinion dans les trois pays (Burundi, Rwanda et RDC);
b) Utiliser les résultats de cette évaluation pour préparer une stratégie de communication pour le Projet. Cela permettra: à) d’identifier les partenaires les clés dans les trois pays; b) d’identifier les différents médias et moyens d’atteindre ces publics; c) d’établir un mécanisme d’échange d'information entre les partenaires clés et avec le projet; d) d’assurer le plaidoyer du Projet dans les médias locaux, nationaux et régionaux, et e) d’identifier les domaines de partage d'informations au court de la phase d’exécution du projet. La Stratégie de Communication doit inclure un calendrier réaliste des activités de communication selon un échéancier, en lien avec l’achèvement des études et des composantes clés du projet;

2. Développement du matériel de communication,

a) Soutenir le processus de passation de marchés avec les agences de publicité pour la production du matériel de communication; travailler en étroite collaboration avec les agences de publicité dans la préparation et le développement du matériel de communication pertinent pour les publics ciblés, y compris les programmes radio, les brochures, les affiches et les dépliants;
b) S’assurer que les messages et dossiers d’information appropriés sont disponibles lors des consultations avec chaque public clé;
c) Travailler en étroite collaboration avec la direction du Projet pour télécharger les informations de REL sur le site web avec des blocs d'information et des liens au fur et à mesure qu'ils sont disponibles.

3. Plaidoyer et flux de communication

a) Préparer une série de recueils de plaidoyer et de matériel de sensibilisation pour soutenir la direction de REL dans ses efforts de plaidoyer auprès d'un grand nombre de partenaires, tant public que société civile sur les mérites du projet Rusizi III
b) Maintenir et développer les liens avec les réseaux publics et médiatiques et prendre les mesures nécessaires pour s'assurer que le Projet Ruzizi III est rapporté de manière positive dans les médias locaux, nationaux et régionaux.
c) Établir des points de contact pour la communication dans chaque district/commune/zone afin d'assurer une communication rapide à tous les niveaux et de veiller à ce que les opinions/préoccupations des communautés touchées soient prises en considération.
d) Mettre en place un mécanisme d'assistance téléphonique par le biais des points focaux de district/communes/zones et d'autres médias accessibles (radio, boîte à idées).
e) Soutenir le projet pour établir un mécanisme de collecte et de gestion des plaintes des Personnes affectées par le Projet avec les mécanismes de résolution de conflits établis dans chaque pays.
f) En collaboration avec l'équipe environnementale et sociale de Ruzizi III, organiser des réunions au niveau des villages pour la consultation et le partage d'informations. Les consultations doivent être documentées et liées à des produits de communication tels que, entre autres, des articles sur le web, des vidéos, des résumés de consultations publiques et des visites de sites par les médias...
g) En collaboration avec l'équipe environnementale et sociale, mener des entretiens avec les Personnes affectées par le Projet, afin d'évaluer leur niveau de confiance, d'acceptation, d'opinion et de préoccupation.
h) Contribuer à la documentation d'histoires de réussite et d'autres thèmes pouvant être utilisés dans les campagnes de communication.

4. Coordination du projet

a) Soutien au suivi et à l'évaluation des résultats des activités menées;
b) Coordonner les activités de communication avec REL
c) Travailler avec REL, les partenaires et les homologues nationaux dans les trois pays pour faire des rapports d'étape réguliers au Directeur du Projet sur les publics touchés, les messages et contenu d’informations préparées ainsi que les observations de l'évolution des perceptions sur la base des rapports des médias et des discussions publiques.
d) Sur demande, aider à faciliter la communication et la coordination inter-pays entre les ministères clés et les parties prenantes au Burundi, en RDC et au Rwanda sur les questions liées à la communication du développement du Projet Ruzizi III;
e) Identifier les risques de communication au fur et à mesure qu'ils se présentent, en travaillant avec les autres membres de l'équipe de Ruzizi III pour élaborer des plans visant à combler les lacunes en matière d'information, à prévenir les malentendus ou les lacunes perçues en rapport avec le projet.

5. Responsabilités générales et modes de conduite

a) Collaborer avec le responsable environnemental et social ainsi qu'avec le personnel du projet Ruzizi III, afin d'assurer l'intégration/la coordination du projet et la réalisation des objectifs généraux du projet liés à l'évaluation de l'environnement de communication, à la stratégie de communication et au Plan d'Action de Communication.
b) Assurer une liaison et une communication efficaces au jour le jour avec les parties prenantes et REL en ce qui concerne la réalisation des résultats convenus.
c) Informer la direction de REL des progrès accomplis et demander conseil sur les situations difficiles; veiller à ce que le projet soit développé de manière à répondre aux exigences légales des États contractants, des prêteurs et des propriétaires.

Profil recherché :

COMPÉTENCES / EXIGENCES

  • Expertise technique reconnue en matière de communication pour le développement, utilisation d'approches participatives à tous les niveaux (Régional, National et Communautaire), de préférence dans des projets complexes avec un impact positif tangible sur la conception du Projet.
  • Au moins 5 ans d'expérience professionnelle dans les approches participatives avec un éventail de parties prenantes ou au moins 3 ans d'expérience dans la communication axée sur le développement communautaire, les dimensions politiques et culturelles de la coopération entre groupes.
  • Formation avancée (niveau baccalauréat ou niveau supérieur) en communication, journalisme, développement communautaire, relations publiques, sciences politiques ou domaine connexe.
  • Expérience dans l'adaptation de sujets complexes à un niveau facile pour obtenir un retour d'information et des consultations avec une grande variété de publics. Une expérience en matière de développement, de communication participative ou de changement de comportement sera un atout.
  • Excellentes compétences en matière de recherche de consensus, de multiculturalisme et de relations interpersonnelles. Fortes capacités de constitution d'équipes et de mentorat. La connaissance et les compétences dans l'utilisation des outils de recherche de consensus seront un atout.
  • Capacité à travailler et à communiquer efficacement avec une variété de personnes, y compris les communautés locales, la société civile, les médias et les agences gouvernementales.
  • Excellentes compétences en matière de rédaction, d'analyse, de présentation et d'établissement de rapports.
  • Maîtrise de l'anglais et du français à l'oral et à l'écrit. La maîtrise d'une autre langue régionale comme le Kinyarwanda, le Kirundi ou le Swahili et la connaissance d'au moins deux de ces pays constituent un atout.
  • Bonnes compétences informatiques, y compris la connaissance des logiciels de traitement de texte, des bases de données et des feuilles de calcul. Familiarité avec les systèmes de communication modernes (tels que l'Internet, le Web, le courrier électronique, etc.)
  • Une expérience de travail avec ou dans des organisations internationales et des bailleurs de fonds est un avantage.
  • Une expérience de travail dans la région du Projet est essentielle.
  • Être prêt à travailler et à rester dans la zone du Projet, selon les exigences du travail.

Pour postuler, veuillez envoyer une lettre de motivation ainsi que votre curriculum vitae à  [email protected]  au plus tard le  25 avril 2021.