Un (1) Superviseur IDTR-Vérificateur/Monitoring Protection

Présentation entreprise :

COOPI (Cooperazione Internazionale)  est une Organisation non-gouvernementale italienne qui travaille depuis 1965 en Afrique, Amérique Latine, Asie et Europe, ayant pour vocation d’apporter une aide humanitaire et agir par des actions de solidarité, auprès des populations en danger pour quelque raison que ce soit.

La Fondation COOPI est indépendante de tout groupe politique, économique, ethnique et confessionnel. L’aide apportée se fait sans discrimination et dans le respect de l’identité culturelle et de la dignité de chacun.

En RDC depuis les années 70, COOPI a reçu mission de mettre en œuvre plusieurs programmes d’assistance humanitaire dans le domaine de la sécurité alimentaire, Education, Protection, Nutrition et la santé dans l’ex province Orientale, ex Katanga,  Nord Kivu, ex Kasai Oriental, et dans l’ex Kasaï Occidental; projets financés essentiellement par l’Union Européenne ,ECHO, Fonds Humanitaires , UNICEF, etc.

Contexte et mission :

Dans le cadre de son intervention humanitaire en RDC dans la province du Kasai Central /zone de santé de Yangala, pour la gestion de son projet  «Réponse humanitaire multisectorielle aux populations plus vulnérables des communautés déplacées, retournées et d'accueil dans la zone de santé de Yangala, territoire de Luiza au Kasai Central (Consortium CISP-Caritas-COOPI).» , Un recrutement est ouvert pour le poste suivant :

 

Contexte:

Il s’agit d’un projet multisectoriel en protection et éducation visant à améliorer la qualité de l’éducation et les conditions d’apprentissage des enfants autochtones, retournés, déplacés et autres enfants à besoin spécifique, assurer la réintégration scolaire, promouvoir le leadership des  jeunes et des femmes dans l’auto-emploi et la coexistence pacifique, renforcer les mécanismes communautaires de promotion de droits de l’homme et réintégration des enfants associés aux forces et groupes armés et enfants non accompagnés et faciliter l’accès en sécurité et dignité à des services de prise en charge pour SVS. Le projet devra être réalisé en synergie avec les projets de deux autres ONG qui couvrent les autres secteurs de la réponse (CISP et ONG – N Caritas).

Le projet se déroulera dans la zone de santé de Yangala, territoire de Luiza au Kasai Central

 

Lieu d’affectation : 100% à Yangala, avec des missions régulières sur terrain dans les villages de zone d’intervention

Responsable hiérarchique : Coordinateur Protection et le Chef de projet

Responsabilité :

 

Objectif général  : En étroite collaboration avec les APS et les animateurs sociaux des partenaires d’execution SAPROVIE et le Responsable Base de données, le Superviseurs IDTR-Verificateur supervisera et/ou assurera  la bonne mise en œuvre des activités d’Identification, documentation, recherche familiale, réunification et la vérification des enfants vulnérables (ESM, ENA/ES, etc.) et les survivants GBV ainsi que le monitoring de protection (collecte, alertes précoces, rapportage et référencement) de cas 1612 et plaidoyer aux autorités locales. Il sera aussi responsable de renforcement de capacité des animateurs bénévoles des partenaires locaux impliqués aux activités IDTR/Vérification et Monitoring de protection.

.

Responsabilité Specifique:

  1. IDTR et Vérification des enfants vulnérables (ESM/ESFGA, ENA/ES) et les survivants GBV :
  • Accompagner les APS et les autres animateurs bénévoles pour identifier selon le principe de confidentialité des enfants vulnérables (ESFGA, ENA, etc.) et les autres cas MRM/1612 ainsi que les survivants SGBV
  • Réaliser les Recherches familiales pour la réunification des enfants vulnérables (ESM et ENA/ES)
  • Responsable de la Réunification familiale des enfants vulnérables (ESM, ENA/ES)
  • Suivi post réunification des enfants vulnérables (ESM, ENA/ES)
  • Suivre la confidentialité des enfants vulnérables et les survivants SGBV dans les structures d’identification.
  • Gestion des outils DDR pour l’IDTR et Vérification des ESM/ESFGA et autres cas MRM/1612. 
  • Récolter régulièrement les dossiers et/ou fiches des cas MRM/1612 et des survivants identifiés et les transmettre au Coordinateur Protection et le Responsable de données pour la gestion de BDD ou documentation.

 

  1. Formation/Renforcement de capacité:
  • Formations des APS et des animateurs bénévoles des associations locales/organisations communautaires de base (OCB) et/ou le Réseau communautaire de protection de l’enfant (RECOPE) pour le monitoring de protection. 
  • Distribution des matériels/outils (fiches, matériels de communication, etc.) aux OCB et/ou RECOPE pour les activités de monitoring de protection.
  • Encadrement technique des OCB et/ou RECOPE pour les activités de monitoring de protection).
  • Supervisions formatives des animateurs bénévoles des OCB/RECOPE pour le monitoring de protection
  • Suivi et/ou monitoring-évaluation des activités des OCB/RECOPE pour le monitoring de protection.

 

  1. Activités de Monitoring de protection, y compris la surveillance des cas MRM/1612
  • Encadrement technique des ALP/RECOPE pour alerte précoce, collecte, documentation et référencement des cas d’incidents de protection, y compris des VSBG et de MRM/1612 ainsi que des conflits intercommunautaires.
  • Réaliser les missions de vérification des alertes des cas d’incidents de protection, y compris des VSBG et de MRM/1612 ainsi que des conflits intercommunautaires.
  • Rédaction des rapports de monitoring de protection.
  • Participer aux ateliers d’analyse de tendance sur les cas de VSBG et de la protection de l’enfant ainsi que sur des cas/poches en lien avec les conflits intercommunautaires.
  • Assurer le suivi et la vérification des alertes de plaintes des bénéficiaires sur les appuis du projet 
  • Réaliser les collectes et documentation des plaintes des bénéficiaires sur les appuis du projet 

 

Le Superviseur IDTR-Vérificateur et du Monitoring de protection doit participer régulièrement aux réunions pour l’état d’avancé des activités du projet, organisées par le chef de projet.

 

Rapports à fournir :

  • Rapports hebdomadaires ou mensuels  des activités au Coordinateur Protection et chef de projet.
  • Rapport de la mission terrain si c’est le cas
  • Des rapports extraordinaires demandés par le Coordinateur Protection et/ou le chef du projet

Profil recherché :

Profils souhaités :

  • Technicien aux actions d’IDTR-Vérification et monitoring de protection de cas MRM/1612 et GBV avec 2 an d’expérience professionnelle minimale.
  • Formation en science de développement social, sciences sociales, infirmières, à droits et Relations internationales et/ou l’équivalent (Bac+3 ou 5).
  • Bonne expérience communautaire relativement aux cas MRM/1612 (y compris les ENA/ES) et les survivants GBV pendant les conflits intercommunautaires.
  • Bonne expérience sur les outils de monitoring de protection selon le standard du cluster protection.
  • Bonne connaissance de la province de Grand Kasaï, le territoire de Luiza serait un atout
  • Excellentes capacités rédactionnelles
  • Capacités conceptuelles des outils de travail: des fiches, etc.
  • Créativité, sens de l’initiative et autonomie dans le travail.
  • Expériences en ONG est indispensable, Capacité de travailler dans un contexte politique et sécuritaire sensible et complexe.
  • Capacités de travail sous pression et de façon autonome.
  • Maîtrise du français et une des langues locales de la zone d’intervention (Swahili, Tshiluba, Lingala) parlé et écrit
  • Fort sens organisationnel
  • Maitrise de l’outil informatique.
  • Expérience et/ou connaissance sur l’approche du consortium des projets d’urgence Maitrise de l’outil informatique.

 

Les personnes intéressées, sont invitées à envoyer leurs dossiers complets de candidature (lettre de motivation, CV avec mention des positions recouvertes en lien avec le poste recherché, copies des titres académiques, copies attestations de services rendus et copie de la carte de l’électeur) à l’adresse électronique suivante : recrutement.rdc@coopi.org  ; à l’attention du Chef de Projet, au plus tard le 20 MAI  2019 à 16 h00 précise, heure locale.

N.B. Les candidatures féminines pour la promotion du Genre en RDC et de toute personne des bonnes mœurs sont prioritaires.

Seuls les candidats présélectionnés seront invités à prendre part à un éventuel test Ecrit suivi d’une interview individuelle . Les dossiers incomplets ne seront pas pris en compte.

Fait à Kinshasa, le 03 Mai 2019

JOAN LE COZ

Chef de Mission COOPI -RDC

Partagez et envoyez cette annonce à vos amis !
Présentation entreprise : Mercy Corps est une organisation non-gouvernementale internationale d'aide humanitaire et de développement, opérationnelle en République Démocratique du Congo (RDC) depuis août 2007, actuellement avec un effectif de…