Spécialiste en vulgarisation

Présentation entreprise :

L’Institut International d’Agriculture Tropicale (IITA) lance un appel aux candidatures pour le poste d’Ingénieur agronome (spécialiste en bonnes pratiques agricoles et gestion intégrée de la fertilité des sols) recruté au niveau national. L’Institut International d’Agriculture Tropicale (IITA) est une institution à but non lucratif qui génère des innovations agricoles pour répondre aux défis les plus pressants de l’Afrique, entre autres : la famine, la malnutrition, la pauvreté et la dégradation des ressources naturelles. En collaboration avec divers partenaires en Afrique subsaharienne, l’IITA contribue à l’amélioration des moyens de subsistance, de la sécurité alimentaire et nutritionnelle, à la création des emplois et à la préservation de l'intégrité des ressources naturelles. L’IITA est membre du Groupe Consultatif International de la Recherche Agricole (CGIAR), un partenariat mondial de recherche agronomique pour un avenir dans la sécurité alimentaire.

Pour plus d'informations sur l'IITA, veuillez visiter notre site 

Home

Dans le cadre d’un projet de lutte contre la chenille légionnaire d’automne (CLA) en République Démocratique du Congo, l’IITA cherche un(e) Spécialiste en Vulgarisation.

Contexte et mission :

Principales fonctions et responsabilités

Sous la co-supervision du Chef d’équipe recherche et adaptation et Chef d’équipe des services de vulgarisation et de conseil, le spécialiste en vulgarisation fera partie d’une équipe multidisciplinaire et soutiendra les activités du projet et sera responsable, mais sans se limiter sur ce suit :

  • En coordination avec le Chef d’équipe recherche et adaptation et le Chef d’équipe des services de vulgarisation et de conseil, traduire les résultats scientifiques sur la CLA en messages de vulgarisation ;
  • Participer à la préparation et la production du matériel de communication et de sensibilisation (affiches, dépliants, vidéos, émissions de radio, etc.) en Français et dans des langues locales ;
  • Participer à la mise en place et la gestion des parcelles de validation de technologies servant aussi de parcelles de démonstration ;
  • Organiser des accueils dans les parcelles de validation et expliquer aux visiteurs les résultats obtenus ;
  • Sélectionner et fidéliser des producteurs de maïs auprès desquels le (la) titulaire du poste collectera les données d’incidence, sévérité et pertes dues à la CLA ;
  • Participer aux formations sur les bonnes pratiques agricoles contre la CLA ;
  • Contribuer à la planification, à l’organisation et à la facilitation de la formation des parties prenantes et des formations aux techniques de lutte intégrée (IPM) contre la CLA, aux outils de monitoring et aux options de gestion durable de la CLA ;
  • Contribuer à la préparation de modules et de rapports de formation ;
  • Effectuer toute autre tâche assignée par le superviseur.

Profil recherché :

Expérience, Education et Compétences

  • Être Congolais (RDC), titulaire d’un diplôme d’ingénieur agronome ou diplôme équivalent en agriculture, avec une référence particulière à la lutte intégrée contre les ravageurs des cultures (IPM), aux bonnes pratiques agricoles (GAP) et au transfert de technologie ;
  • Avoir 3 années d'expérience minimum de travail en vulgarisation agricole principalement IPM et GAP ;
  • Avoir une expérience en collecte de données biophysiques ainsi que socio-économiques en milieu paysan ;
  • Avoir une expérience pratique sur l’utilisation d'applications pour smartphone ou de toute solution informatique pour résoudre des problèmes de développement agricole ou communautaire ;
  • Etre capable de travailler avec les communautés locales ;
  • Avoir des bonnes compétences en rédaction de rapports ;
  • Avoir une excellente maîtrise du français parlé et écrit et parler les langues locales ;
  • Avoir un bon niveau d’anglais (parlé et écrit) ;
  • Avoir une connaissance approfondie des programmes bureautiques de base (MS Office, Excel) ;
  • Avoir de très fortes capacités de travail (en équipe et autonome) ;
  • Accepter le cas échéant de travailler sous pression.
  • Une expérience sur la lutte contre la CLA serait considérée comme un atout.

Composition du dossier et dépôt des candidatures

Les dossiers seront composés d’une lettre de demande d’emploi, d’une lettre de motivation d’une page maximum, d’un CV actualisé avec trois personnes de référence (avec leurs contacts téléphoniques et adresses mails), et une copie de la carte de demandeur d’emploi de l’ONEM pour les candidats sans emploi. Ces dossiers doivent être adressés à l’attention de Monsieur le Représentant Résident et envoyés en ligne à l’adresse  [email protected]  au plus tard  le 11 Décembre 2020 à 16 heures.   

N.B. Seuls les candidats présélectionnés seront contactés.

Les candidatures féminines sont encouragées.

Partagez et envoyez cette annonce à vos amis !