Gestionnaire des programmes I

Présentation entreprise : Le Catholic Relief Services, en sigle CRS, a été créé en 1943 par les Evêques Catholiques des Etats Unis d'Amérique pour venir en aide aux pauvres et au plus vulnérables. Le travail de CRS est basé sur la Doctrine Sociale de l’Eglise Catholique, en vue de promouvoir le caractère sacré de la vie humaine, ainsi que la dignité humaine. Bien que cette mission soit basée sur la foi catholique, les opérations de CRS se réalisent en faveur de besoins de tous les pauvres, sans distinction de race, de genre, de religion, de nationalité ni d’ethnie. CRS intervient dans plusieurs domaines, entre autres la santé, le VIH, les réponses aux urgences, l’agriculture, la microfinance et la construction de la paix.

Contexte et mission : CRS réalise l'engagement des évêques des États-Unis d'aider les pauvres et les personnes vulnérables à l'étranger. CRS opère en République démocratique du Congo (RDC) depuis 1961, mettant en œuvre avec succès des programmes dans les domaines de la santé, de l'agriculture, des moyens de subsistance, de l'urgence, de l'eau, de l'assainissement et de l'hygiène (WASH), de l'éducation, de la protection et de la consolidation de la paix. Aujourd'hui, la RDC figure parmi les douze premiers pays prioritaires de l'agence, avec un budget de près de 30 millions de dollars pour l'exercice 22. CRS/RDC compte actuellement 171 employés nationaux et 11 employés internationaux opérant à partir d'un bureau national à Kinshasa ; cinq bureaux secondaires à Mbuji Mayi (Kasaï Oriental), Kananga (Kasaï Central), Kalemie (Tanganyika), Bukavu (Sud Kivu), et Goma (Nord Kivu) ; et plusieurs bureaux satellites.

Profil recherché : ? Master en développement international, relations internationales, gestion de projets, affaires, développement organisationnel, éducation non-formelle, psychologie ou administration publique. ? Minimum de 2 ans d’expérience professionnelle dans un poste sur le terrain, dans la coordination ou la gestion de projets légèrement à modérément complexes, de préférence dans une ONG internationale. ? Une expérience supplémentaire peut remplacer une partie des études. ? Expérience de gestion de projets surtout pour le renforcement économique à travers les groupes des épargnes et/ou le renforcement des capacités des organisations nationales est fortement souhaité. L’expérience dans la conservation de la faune et des terres, le renforcement des capacités avec les organisations et partenaires locaux, et/ou les droits de l'homme, en particulier pour les populations autochtones sera un plus, ? Expérience du travail avec des organisations partenaires. Expérience du renforcement des capacités, y compris la formation et le mentorat ainsi que l'élaboration de matériel de formation ? Expérience dans la contribution à l’élaboration de documents techniques de projets. ? Compétences et expérience en MEAL souhaitées. ? Expérience dans l’utilisation des logiciels MS Office (Excel, Word, PowerPoint), des applications de conférence en ligne, des systèmes de gestion de l’information.