Expert Production Agricole (F/H)

Présentation entreprise : L’Agence belge de développement, Enabel mobilise ses ressources et son expertise pour éliminer la pauvreté dans le monde. Contribuant aux efforts de la Communauté internationale, Enabel agit pour une société qui donne aux générations actuelles et futures les moyens de construire un monde durable et équitable. Ses collaborateurs à Bruxelles et à l’étranger concrétisent l’engagement de l’État belge et d’autres partenaires au développement pour la solidarité internationale. Enabel est active en RDC depuis 2000, les activités couvrent trois secteurs d’activités prioritaires : le développement rural (pistes/bacs et agriculture), l’Enseignement Technique et Formation Professionnelle, la santé. Deux Programmes Indicatif de Coopération sont en cours d’éxécution (PIC 2010-2013 et PIC 2014-2015). En accord avec la Déclaration de Paris, les activités de la coopération belgo-congolaise sont gérées de façon efficiente et durable, avec le souci d’un impact positif sur le développement au niveaux local et national. Dans le cadre de la mise en œuvre du Programme de Développement Agrocole dans la Tshopo, Enabel recrute « un Expert Production Agricole »

Contexte et mission : 1. Contexte Le Programme de Développement Agricole dans la Tshopo (PRODAT) s’est assigné comme objectif global : les revenus des exploitations familiales dans les zones cibles de la Province de la Tshopo sont augmentés grâce à une relance durable de la production agricole et contribuent à la réduction de la pauvreté. Et comme objectif spécifique : les systèmes agraires intégrant des pratiques de gestion durable et les besoins différenciés des hommes et des femmes sont améliorés tout en assurant l’accès aux marchés. Le premier résultat attendu est le suivant : les OPA et opérateurs privés locaux ont amélioré une offre de services aux producteurs agricoles en vue d’augmenter la production et la productivité des exploitations familiales. Avec comme activités principales : – Développement, avec l’encadrement des OPA et en lien avec les institutions publiques et la recherche appliquée, une offre d’intrant spécifique semences – Amélioration des techniques de production et introduction de techniques innovantes par le biais de la recherche participative Les autres résultats concernent respectivement : le volet post-récolte, les acteurs publics et la concertation. Le dispositif opérationnel du PRODAT est constitué :  -d’un staff basé à Kisangani : Expert Agronome / Responsable PRODAT, Expert post-récolte, Expert renforcement de capacités / appui institutionnel et autres experts transversaux (suivi-évaluation, communication et genre, SIG, …) ; l’Expert production agricole sera basé à ce niveau  -D’Antennes (5) reparties sur la zone d’intervention, disposant pour chacune d’elle d’un Agronome et d’un Chargé du renforcement des capacités  -De Services techniques de proximité mobilisés (dont Moniteurs agricoles et Agronomes superviseurs) Le PRODAT a démarré sa phase d’exécution en mars 2015 pour une durée de 5 ans ; une prolongation (d’un an) est envisagée. Durant la période restante, l’accent sera particulièrement mis sur la consolidation des acquis, la capitalisation des expériences et la durabilité après-projet. 2. Responsabilités Sous l’autorité hiérarchique de l’Expert Agronome / Responsable du PRODAT, l’Expert production agricole aura pour mission de superviser la composante production agricole (résultat 1) du projet. Il/elle travaillera en étroite concertation avec les autres assistants techniques du programme, l’Inspection Provinciale de l’Agriculture, de la Pêche et de l’Elevage (IPAPEL) et le SENASEM, les structures de recherche (INERA, …), les agents au niveau des territoires et tous les autres acteurs clés du secteur. Il/elle devra notamment :  -Sous la guidance de l’Expert Agronome / Responsable PRODAT et en collaboration avec les Antennes (Agronomes), les Services étatiques et autres opérateurs d’appui, assurer la poursuite et la consolidation de la mise en œuvre de la composante production agricole :  -Appui à la filière semencière (production par des agrimultiplicateurs de proximité, planification de l’offre et de la demande, gestion d’un système de financement et de distribution aux ménages agricoles, stockage et conservation des semences, production de semences de base à partir de l’INERA, introduction de nouvelles variétés, dispositif de contrôle de qualité et de certification par le SENASEM)  -Amélioration des techniques de production (appui aux spéculations visées et/ou prioritaires, développement de champs écoles paysans, incitation aux cultures pérennes à partir de pépinières décentralisées, duplication d’expériences issues de sites de bas-fonds pilotes, activités horticoles ciblant plus particulièrement les femmes, facilitation d’accès à des outils, équipements et intrants appropriés, suivi des systèmes agraires évolutifs et de l’impact sur l’environnement, vulgarisation des techniques probantes)  -Mener la capitalisation des expériences liées à cette composante, en collaboration avec les parties prenantes, en regard d’un plan élaboré à cet effet  -Contribuer à l’identification et à la mise en œuvre de mesures permettant de viser la durabilité après-projet, avec un accent particulier sur l’entreprenariat agricole.

Profil recherché : 3. Profil requis L’assistant technique doit posséder un diplôme d’ingénieur agronome. Il doit avoir : • une expérience professionnelle d´au moins 5 ans dans le domaine du développement agricole • de fortes connaissances dans les domaines de la vulgarisation agricole, des approches filières et des systèmes culturaux en milieu forestier, de l’innovation technique et du travail avec les organisations paysannes • des notions avancées sur l’entreprenariat agricole de base (exploitation familiale, organisations de producteurs, agro-leaders) • une expertise dans l’analyse des processus de production agricole • une bonne connaissance dans les activités de suivi, de capitalisation et d’évaluation des résultats • être de nationalité congolaise 4. Compétences Il doit également posséder : • une excellente capacité à travailler en équipe et dans un environnement multi-institutionnel et multi-culturel • une bonne capacité de communication, d'écoute et d'analyse • une aptitude aux missions de terrain • de bonnes capacités rédactionnelles • une bonne maîtrise des outils informatiques (logiciels de base et autres) et de la gestion de bases de données • une excellente connaissance, orale et écrite, du français ; la pratique des langues locales (lingala, swahili) constitue un atout Les candidatures de femmes sont vivement encouragées. A compétence égale, priorité sera donnée à ces candidatures. Vous rejoignez une coopération qui a adopté les valeurs d’intégrité et le respect de l’individu. La procédure de sélection prévoit un test écrit, un interview et un jury. Intéressé(e) ? Postulez au plus tard le 13/03/2019, en adressant votre lettre de motivation (maximum 1 page) ainsi que votre curriculum vitae (maximum 2 pages) N.B : • N’envoyez que des formats World ou Pdf, toute autre forme de candidature sera rejetée. • Veuillez mentionner le numéro de l’avis de recrutement comme objet de l’E-mail ou votre demande. • N’ajoutez pas de certificats, seule la lettre de motivation et votre CV. • Toute autre candidature sera immédiatement rejetée Les candidatures seront traitées en toute confidentialité. Seuls les candidat(e)s sélectionné(e)s seront contacté(e)s pour les tests.

Partagez et envoyez cette annonce à vos amis !
Présentation entreprise : Mercy Corps est une organisation non-gouvernementale internationale d'aide humanitaire et de développement, opérationnelle en République Démocratique du Congo (RDC) depuis août 2007, actuellement avec un effectif de…