Consultant(e) afin de mettre en relation les petits producteurs/ productrices rassemble(e)s en coopératives et les entreprises acheteuses a travers l’innovation de modèles d’affaires

Consultant(e) afin de mettre en relation les petits producteurs/ productrices rassemble(e)s en coopératives et les entreprises acheteuses a travers l’innovation de modèles d’affaires

Lieu

Nord Kivu

Description

Le poste

REF : AF002/ 08/ 2020 – COD 1129 AO

OFFRE D’EMPLOI

 

UN.E CONSULTANT.E AFIN DE METTRE EN RELATION LES PETITS PRODUCTEURS/ PRODUCTRICES RASSEMBLE.E.S EN COOPERATIVES ET LES ENTREPRISES ACHETEUSES A TRAVERS L’INNOVATION DE MODELES D’AFFAIRES

Termes de Référence

Projet d’Amélioration de la résilience dans les zones de production agricole affectées par les conflits et les déplacements internes dans le district de Lubero, province Nord-Kivu
(COD 1129-18) (BMZ PN : 2018.0113.3)

 

1. Contexte général

Welthungerhilfe (WHH) est présente dans l'Est de la République démocratique du Congo depuis 20 ans et mène des projets humanitaires et de développement dans le but de réduire la pauvreté et d'améliorer la sécurité alimentaire et la nutrition. L'objectif de notre travail est « d’ éliminer la faim partout où nous travaillons d'ici 2030 » et une attention particulière est accordée l’accroissement de la production agricole et sa commercialisation. En RDC, WHH a également contribué de manière significative à la réhabilitation des infrastructures, y compris les routes, les systèmes d'eau, les écoles et les centres de santé. Le gouvernement allemand est l'un des principaux bailleurs de fonds institutionnels de WHH en RDC, en termes de budget et le plus grand nombre de projets.

WHH met en oeuvre un projet de 3 ans avec un financement du ministère fédéral de la Coopération économique et du développement (BMZ) dans le district de Lubero, province Nord-Kivu. Ce projet est en cours d’exécution en partenariat avec les organisations de la société civile. Le projet vise à améliorer la résilience dans les principales zones de production de Lubero et à améliorer l'accès des petits producteurs aux moyens de subsistance et à la sécurité alimentaire.

Dans le cadre de la mise en oeuvre du projet, WHH s’appuie sur des partenariats avec trois organisations locales : le CENED, APETAMACO et le SYDIP. Ce présent appel d’offre s’inscrit dans le cadre de la collaboration avec le SYDIP. Le projet prévoit en effet que WHH et le SYDIP accompagnent des coopératives agricoles dans leur structuration et leur développement. Cinq d’entre elles ont été identifiées afin d’être accompagnées tout au long du processus de contractualisation avec des acheteurs. Le/la consultant.e recruté.e à travers cet appel d’offre devra prendre en charge l’ensemble de ce processus ainsi que la passation avec le SYDIP pour répondre aux objectifs visés ci-dessous.

 Pays : RD Congo
Titre du projet : Amélioration de la résilience dans les zones de production agricole affectées par les conflits et les déplacements internes dans le district de Lubero, province Nord-Kivu
Numéro de projet : COD 1129-18 BMZ PN : 2018.0113.3
Porteur du projet : Welthungerhilfe
Budget approuvé : 2.000.000 – Euro
Fonds engagés : 1.500.000 – Euro BMZ ; 500.000 – Euro WHH
Bailleur institutionnel : BMZ Private Trager SEWOH
Période du projet : 01/10/2018 – 30/09/2021

2. Contexte du projet

Le district de Lubero dans lequel le projet est mis en oeuvre est un district densément peuplé où l'agriculture couvre 80% des moyens d'existence de la population mais où elle est également affectée par les conflits, la pauvreté élevée et la malnutrition. Le projet veut améliorer à la fois la gestion des ressources naturelles, les pratiques agricoles et les capacités organisationnelles des producteurs mais aussi les connaissances sur le stockage, l’accès aux marchés et l’accès aux services. Le projet aborde aussi la problématique de la nutrition et le petit élevage.

Le projet intervient à travers un partenariat avec trois organisations locales : SYDIP, CENED et APETAMACO. Chaque organisation a été choisie pour ses compétences spécifiques : SYDIP a une grande compétence dans l’organisation des communautés rurales, en appuis dans la structuration des OP et des coopératives des paysannes, ou elle assurera également la coordination des activités ; CENED est choisi pour ses compétences dans la nutrition et APETAMOCO pour ses compétences dans l’élevage de lapins. Le projet va améliorer les compétences de ces organisations et les accompagner dans le développement organisationnel. La WHH est responsable pour la coordination du projet, le backstopping et le renforcement des capacités des acteurs clés. Les objectifs tels que décrit dans la logique d’intervention sont décrit succinctement de la manière suivante.

3. La logique d’intervention du projet

Objectif du projet :
La résilience accrue d'importantes zones de production agricole dans le district de Lubero améliore les moyens de subsistance et la sécurité alimentaire de la population des petits exploitants.

Bénéficiaires :
3.000 petits producteurs (20% de retournés, 40% de déplacés internes, 40% de familles d'accueil) organisés en dix associations paysannes et 500 déplacés internes sans aucun accès à la terre et aux semences. 3 ONG locales recevront un appui pour renforcer leurs capacités

Impact attendu :
Les petits exploitants agricoles augmentent leurs revenus grâce à une production durable et à des marchés rentables, et l'état nutritionnel de la population est amélioré dans la région du projet.

a) Les organisations paysannes renforcées améliorent l'accès aux marchés, à l'information sur les marchés, aux intrants de production et aux services financiers pour 3 000 petits producteurs .

b) Les petits exploitants agricoles augmentent leur production agricole grâce à des pratiques agricoles durables.

c) Faciliter l'accès à la terre et aux semences facilite l'intégration des personnes déplacées dans les systèmes locaux de production agricole.

d) Les organisations locales de la société civile ont renforcé leurs capacités à promouvoir un développement agricole durable, axé sur le marché et sensible à la nutrition.

4. Objectif de la mission

L’objectif général de la mission est de permettre aux coopératives ciblées d’accéder à des marchés rentables et pérennes.

5. Activités à mettre en place

  • Effectuer des visites d’évaluation des coopératives identifiées.
  • Analyser et ajuster si besoin les choix des coopératives identifiées.
  • Sur base des analyses des chaines de valeur existantes, effectuer une analyse rapide des risques et possibilités pour chaque filière identifiée.
  • Revoir, de manière participative, les stratégies et plans d’affaire des coopératives identifiées.
  • Transmettre les connaissances nécessaires en rapport avec l’agriculture contractuelle aux coopératives identifiées.
  • Accompagner les coopératives dans l’identification et le choix d’un modèle d’agriculture contractuelle adapté.
  • Etablir un plan de travail des coopératives identifiées sur les aspects liés à l’agriculture contractuelle.
  • Faciliter la mise à contact des coopératives avec les institutions financières avec les plans d'affaires bancables
  • Faciliter les négociations des contrats de l’agriculture contractuelle entre les coopératives et les acheteurs.
  • Identifier des acheteurs potentiels dans les filières concernées.
  • Renforcer par les moyens appropriés les acheteurs identifiés sur l’agriculture contractuelle, si nécessaire.
  • Créer un réseau d’acheteurs potentiels respectant les critères d’éthique et de développement durable
  • Accompagner le démarrage des activités sur le terrain (suivi qualité / quantité notamment).
  • Mettre en place un système d’information et communication entre acheteur et coopératives.
  • Mettre en oeuvre des échanges d’expériences entre les coopératives accompagnées (ateliers, plateforme numérique, ou autre…).
  • Concevoir et mettre en place un renforcement du partenaire en charge du suivi des coopératives (SYDIP) sur les aspects d’agriculture contractuelle.
  • Accompagner le partenaire dans le suivi des activités liées à l’agriculture contractuelle.
  • Effectuer un suivi et réajuster les activités si des besoins sont identifiés en incluant activement le SYDIP.
  • Concevoir une stratégie de passation du suivi et de duplication auprès du SDYIP.

6. Principaux documents de référence

Le/la consultant.e aura accès à l’ensemble des documents déjà produits sur le projet notamment :

  • Les plans d’affaires des coopératives
  • Les analyse des chaines de valeur disponibles
  • Les documents stratégiques du SYDIP
  • Les documents programmatiques du SYDIP et de WHH si nécessaire.

7. Méthodologie

La méthodologie devra prendre en compte les éléments suivants :

  • Une approche participative : Les coopératives, les acheteurs, le SYDIP et WHH devront être inclus activement dans les renforcements de compétences, les différents ateliers, les mises en oeuvre et les suivis des activités.
  • Une méthodologie basée sur la facilitation et la médiation : Le/la consultant.e devra jouer le rôle de facilitateur/euse lors des différentes rencontres et ateliers. Pour cela il/elle veillera à garder une position neutre et objective. Lorsque nécessaire le/la consultant.e devra mettre en place des cadre de médiation afin de désamorcer les éventuels conflits ou incompréhensions. Le/la consultant.e devra garder comme objectif d’arriver à des situation gagnant-gagnant entre les différents acteurs.
  • Une totale transparence : Le/la consultant.e veillera à ce que les coopératives et les acheteurs soient informés et aient une très bonne compréhension des risques, enjeux, et responsabilités liés à la mise en place de l’agriculture contractuelle. Le/la consultant.e veillera à ce que les décisions soient prises en toute transparence et ainsi établir des relations saines viables entre les acteurs.
  • Une stratégie de sortie réfléchie, cohérente et réaliste : Les méthodologies utilisées devront permettre d’atteindre une totale autonomie des coopératives et des acheteurs à la fin de la mission. Pour cela il semble nécessaire de prévoir une répartition des rôles et de mettre en oeuvre une passation envers le partenaire coordinateur SYDIP.

8. Résultats attendus de la mission :

  • Des modèles de contrats entre coopératives et acheteurs sont établis
  • Le processus de signature des contrats cadre est en cours entre les coopératives identifiées et les acheteurs identifiés nominativement.
  • Des modalités de suivi de la qualité et de la quantité sont en place, effectives et respectées.
  • Les coopératives disposent d’une base de vente assurée et stable pour au moins une année.
  • La procédure de la mise en place d’une agriculture contractuelle est connue et comprise par les coopératives, les acheteurs identifiés et SYDIP
  • Des modalités de suivi du processus de contractualisation à moyen terme sont mises en oeuvre à travers la réalisation d’outils adaptés (plan d’action, plan-réseau, mapping des acteurs, etc.).
  • Le SYDIP est en mesure de dupliquer les activités réalisées.

9. Rôle du commanditaire – Welthungerhilfe

WHH jouera un rôle d’organisateur global et de contrôle envers le/la consultant.e. WHH organisera la mise en contact des acteurs au début de la mission. WHH pourra aussi mettre à disposition si nécessaire et si disponibles des moyens logistiques pour le/la consultant.e. WHH s’assurera aussi de la mise en oeuvre de la méthodologie proposée. WHH s’assurera que les parties prenantes du projet soient disponibles et ouverts à la démarche du consultant.

10. Rôle de l’organisation partenaire – SYDIP

Le SYDIP à travers l’ensemble des équipes concernées mettra en place les conditions nécessaires au bon déroulement de la mission de consultance. Le SYDIP aura à la fois un rôle actif dans la mise en oeuvre des activités, mais devra aussi puiser dans cette mission pour développer ses propres compétences. Les équipes du SYDIP seront ouvertes aux nouvelles pratiques et proposeront si besoin des adaptations. Le SYDIP veillera à mettre en contact et faire le suivi des relations entre les coopératives et les acheteurs. Enfin le SYDIP pourra mettre à disposition des moyens logistiques et humains si possible et si nécessaire.

11. Rôle des coopératives

Le/la consultant.e veillera à ce que les coopératives jouent un rôle actif et soient en mesure de décider des actions à prendre. Les coopératives s’engageront pleinement dans la démarche une fois qu’elles auront accepté le principe. Elle s’engageront à mettre en oeuvre les indications du/de la consultant.e et du SYDIP.

12. Rôle des acheteurs

Bien que les acheteurs ne soient pas les bénéficiaires directs de cette mission, il est primordial que le/la consultant.e les intègre dès l’origine dans le processus. Les acheteurs doivent pouvoir s’engager en toute connaissance des bénéfices / risques. Le/la consultant.e veillera à ce que les acheteurs s’inscrivent dans une démarche gagnant-gagnant avec les coopératives. Enfin le/la consultant.e veillera à ce que les acheteurs remplissent les critère éthiques et environnement établis par WHH.

13. Profil et expertise recherchés

  • Formation pertinente en analyse et développement de chaines de valeur.
  • Formation en médiation, facilitation ou autre domaine permettant de mener des ateliers de travail entre des acteurs de milieux sociaux différents et aux intérêts parfois divergents.
  • Au moins 3 ans d’expérience dans l’accompagnement d’organisations locales, idéalement dans l’est de la RDC.
  • Bonne connaissance et expérience établie d’au moins 3 ans dans le développement de chaines de valeurs avec notamment la mise en oeuvre d’activités d’accompagnement vers les marchés.
  • Parfaite connaissance de la langue française.
  • Connaissance du Swahili.

14. Aspects Financiers

WHH prendra en charge les déplacements et hébergement sur les lieux de mission (Butembo et Goma).

15. Calendrier de l’évaluation et Contenu des offres

Durée maximale : 55 jours (non consécutifs)
Démarrage : Début octobre 2020

Activités Envisagées

Période

Nbre de jours indicatif et non consécutifs

Prise de connaissance de la documentation disponible et rencontre avec les acteurs

Entre le 1er et le 15 octobre 2020

3

Diagnostic des coopératives identifiées

Octobre 2020

5

Prise de connaissance et actualisation des analyses des chaines de valeurs concernées

Octobre 2020

3

Analyse des acheteurs potentiels et prise de contact

Octobre 2020

5

Appui théorique des coopératives

Entre le 1er et le 15 Novembre 2020

3

Informations à destination des acheteurs

Entre le 1er et le 15 Novembre

3

Réalisation / actualisation des plans d’affaire des coopératives

Novembre 2020

5

Ateliers de mise en relation coopératives – acheteurs

Novembre et Décembre 2020

5

Coaching continu des coopératives

Octobre à Décembre 2020

15

Coaching continu du SYDIP

Octobre à Décembre 2020

5

Les livrables seront les suivants :

  • Rapport rapide de diagnostic des coopératives
  • Rapport rapide d’identification argumentée des acheteurs
  • Plans d’affaire actualisés des coopératives concernées
  • Plan de développement (principaux jalons et actions) pour les coopératives concernées
  • Plan de suivi élaboré en concertation avec le SYDIP

Les propositions devront fournir les éléments suivants :

  • Lettre d'accompagnement détaillant l'aptitude de l'entreprise ou de l'individu pour l'affectation et les coordonnées actuelles.
  • Proposition technique et financière (max. 3 pages), CV des personnes clés à impliquer à chaque étape et les autres documents en annexe.

Les offres sont à envoyer avant le 19/08/2020 à l’adresse email suivante :
[email protected]

Avec des copies obligatoires aux adresses suivantes :
[email protected]

L’objet de l’email doit contenir la référence de l’appel d’offre : « AF002/ 08/ 2020 – COD 1129 AO ».

Les appels téléphoniques ne sont pas permis. En raison du besoin urgent du consultant, seuls les consultants présélectionnés seront contactés.

 

Fait à Goma, le 03/08/2020

Contact

Société : Welthungerhilfe

Site Internet :

Email : [email protected] , [email protected]

Partagez et envoyez cette annonce à vos amis !
Présentation entreprise : COOPI (Cooperazione internazionale) est une organisation non-gouvernementale italienne qui travaille depuis 1965 en Afrique, Amérique Latine, Asie et Europe, ayant pour vocation d’apporter une aide humanitaire et…