Consultant (e) d’expertise nationale chargé de réaliser trois études de faisabilité pour la création des fermes agropastorales à Luzumu, Nyongera et Kalemie

Contexte et mission :

 

Le/la consultant(e) travaillera sous l’autorité générale de  l’analyste au  programme et sous la supervision technique des experts juristes basés à Goma, à Kalemie et à Kinshasa. Il travaillera également en collaboration avec les divisions provinciales de la justice et les responsables des établissements pénitentiaires ciblés ainsi que les entités des Nations Unies, notamment la FAO et de la MONUSCO (Correction Unit).

 

Les tâches et fonctions suivantes sont assignées au/à la consultant(e) pour la durée de la mission :

- Evaluer les contraintes et les opportunités techniques, financières, juridiques, foncières, environnementales et sécuritaires pour la création des fermes agropastorales à Nyongera, à Kalemie et à Luzumu ;

o Analyser toutes les servitudes qui grèvent les sites ;

o Faire l’estimation des terres cultivables disponibles pour les fermes agropastorales ;

o Analyser les rendements et opportunités agricoles et économiques des zones ciblées ;

o Evaluer les risques inhérents à l’élaboration et à la mise en œuvre des projets précités, à travers une analyse minutieuse ;

o Evaluer la viabilité des projets sur le court, moyen et long terme et déterminer les différentes conditions (notamment en termes d’investissement, de gestion et rentabilité économique) devant être remplies pour assurer leur viabilité.

 

- Elaborer une stratégie d’autogestion des établissements pénitentiaires cités ci-dessus à travers notamment la création des fermes pénitentiaires ;

o Définir les modalités techniques, légales et opérationnelles pour la mise en place effective des fermes agropastorales aux niveaux des établissements pénitentiaires ciblés et identifier les outils à développer/acquérir pour faciliter cette mise en œuvre ;

o Identifier les ressources humaines et les compétences techniques nécessaires à la mise en place et gestion des fermes agropastorales ;

o Faire référence précisément aux dispositions légales et réglementaires permettant le développement de ces projets et vérifier qu’il n’existe pas de blocages juridiques dans les textes actuels ou à venir ;

o

- Elaborer une stratégie nationale de réinsertion socio-professionnelle des personnes détenues suivant une approche sensible au genre ;

o Identifier les filières de formation professionnelle en lien avec les besoins du marché local d’emploi au bénéfice des personnes détenues dans les prisons citées ci-dessous ;

o Elaborer un plan opérationnel pour mettre en œuvre la stratégie de réinsertion socio-professionnelle des personnes détenues comprenant notamment un chronogramme, des activités et des modalités appropriées de mise en œuvre ;

Profil recherché :

Compétences

  • Aptitude à tenir des délais contraignants ;
  • Aptitude à travailler sous pressions et dans un contexte sécuritaire difficile ;
  • Autonomie, sens de l’initiative et de l’anticipation ;
  • Maitriser les logiciels bureautiques courants (Microsoft Office) et internet.

Qualifications

Education:

  • Être titulaire d’un diplôme universitaire de licence ou master (Bac+5) en développement social, agroéconomiste, ou dans tout autre domaine des sciences sociales pertinent.    

Expérience requise :

  • Au moins 10 années d’expérience dans l'élaboration d'études de faisabilité pour des projets humanitaires et/ou de développement, de préférence dans le domaine de la production agricole, sécurité alimentaire et nutritionnelle ;
  • Au moins 5 années d’expérience dans la coordination, la conception, la mise en œuvre, le suivi et l’évaluation de programmes de développement social ;
  • Expérience de travail avec des entités des Nations Unies et organisations non gouvernementales (locales et internationales) ;
  • Connaissance des débats actuels et des normes de qualité des programmes communautaires de sécurité alimentaire et nutritionnelle dans des environnements sous-développés et complexes ;
  • connaissance du secteur pénitentiaire et des défis liés au domaine pénitentiaire ;
  • Connaissance et application des techniques d’enquête et de récolte de données ;
  • Capacités communicationnelles et expérience dans la facilitation d’ateliers ;
  • Capacité à collaborer et se coordonner avec de multiples parties prenantes
  • Excellentes capacités d'analyse et de rédaction de rapports ;
  • Très bonne connaissance du contexte politique, juridique et social des provinces concernées par la mission ;
  • Faire preuve de disponibilité pendant toute la durée de la consultation ;

Langues requises :

  • Une excellente maîtrise de la langue française est exigée. Une bonne connaissance de l’anglais écrit et parlé est un avantage.